Retour

06/05/2020

L'association Jeunesse Famille Accompagnement social Activités adultes et citoyenneté

BOURSES JEUNES : RETOUR DE MADAGASCAR

RETOUR DE CHANTIER

 

Le dispositif Bourses Jeunes permet à des jeunes âgé.e.s de 16 à 25 ans de réaliser un voyage ou un projet en autonomie, seul ou en groupe*.

Ainsi, si vous avez entre 16 et 18 ans, vous pouvez organiser vos vacances en autonomie. En 2019, un voyage à Berlin d’une semaine et demi a été effectué par un étudiant Chambérien.

Entre 16 et 25 ans, le dispositif vous aide à monter un projet en France ou à l’étranger qui part de vos passions, de votre envie d’explorer un sujet, de  militer pour une cause sociétale importante à vos yeux. Certains jeunes sont partis en vélo réaliser des enquêtes auprès de paysans sur la situation du monde agricole en Europe, d’autres ont étudié les différents dialectes existant en Italie ou encore la place de l’art aborigène dans la culture Australienne. Des projets artistiques ont aussi été montés :  organisation de tournées de spectacle de cirque clown ou encore de théâtre sur le territoire Chambérien et Savoyard.

*Seuls les habitants résidant sur ces communes de l’agglomération Chambérienne peuvent présenter un projet : Barberaz, Chambéry, Cognin, Jacob-Bellecombette, St Sulpice, Vimines, les communes du SICSAL (Barby, Bassens, Curienne, La Thuile, St Alban Leysse, St Jean d’Arvey, Thoiry, Vérel-Pragondran).

 

Aujourd’hui, nous vous présentons le projet de Marcelline Buffin, partie travailler à Madagascar avec Marc, Jezabel, Matthias, Benjamin, Marin et Louis au sein d’une association Franco-Malgache Se tendre la Main sur la construction d’une école à Ambohimandroso. Voici leur récit :

« Le 3 juillet 2019, nous arrivons à l’aéroport de Tananarive, attendus par 3 membres de l’association, Nous entamons notre voyage en direction d’Ambohimandroso, une ville dans les hautes terres au sud de Tananarive où nous avons  vécu tout le mois de juillet 2019. Après 3 heures de route, nous arrivons chez le pasteur zozo, chez qui nous avons été logés, avec sa femme et ses enfants.

Dès le lendemain nous attaquons le chantier matinal de construction d’une école à Ambohimandroso. Le pasteur nous emmène à la rivière en belle 4L. Nous découvrons les charrettes tirées par des zébus, nous les prenons pour traverser cette rivière et nous voilà enfin sur le chantier ! Pelles, bêches, seaux en main, nous attaquons la remise à niveau des sols des trois salles de cours de la future école. Pendant deux semaines, nous alternons entre le travail sur le chantier le matin et les animations et activités sportives avec des jeunes, quelques cours de français à l’école, des rencontres avec les scouts locaux l’après-midi.

Nous continuons notre voyage par une semaine de tourisme. Nous réalisons de magnifiques visites avec deux guides. Avec eux, nous discutons sur l’artisanat des villes, visitons un canyon, des parcs où vivent des lémuriens, caméléons, tortues, phasmes et baleines.

La dernière semaine, nous  finissons par revenir chez le pasteur qui nous  héberge, où nous  reprenons nos habitudes aussi vite que chez nous. Nous nous sommes toujours autant régalés avec les délicieux plats concoctés par sa femme et nous nous sommes amusés avec eux en chantant, en jouant à la belotte, à la pétanque etc.

L’heure du départ arrive bien vite. Nous avons tout de même le temps de réaliser une petite visite de Tana avant de prendre l’envol pour retrouver nos familles. Nous repensons désormais à toutes ces merveilleuses rencontres faites pendant ce mois complètement magique... »


Partager cet article :